ARBITRAGE

L'arbitre dirige seul la partie, à l'exclusion de toute autre personne.
Les joueurs ont, exceptionnellement, le droit d'intervenir lorsqu'il s'agit d'une question d'application des règlements.
L'arbitre doit veiller à ce qu'aucune intervention non justifiée ne se manifeste.

DEBUT DE LA PARTIE :
Les joueurs sont autorisés à essayer les instruments de jeu pendant la matinée qui précède l'ouverture du championnat.
Le responsable de l'arbitrage fixe, d'une manière équitable, les tours de rôle et la durée d'entraînement pour chaque joueur.
Les joueurs ont droit à 5 minutes d’échauffement pour la première partie sur un billard et à 3 minutes pour les parties suivantes.
La partie commence dès que l'arbitre a placé les billes pour le tirage à la bande : la bille rouge sur la mouche haute,
les deux autres billes sensiblement au milieu des mouches extérieures de la ligne de départ et des deux grandes bandes.
L'arbitre donne le signal du départ. Les joueurs tirent simultanément le départ sur la bande du haut.
Les deux billes doivent être en mouvement avant que l'une d'entre elles atteigne la bande du haut. Si le tirage n'est pas
simultané, il sera recommencé. Le joueur provoquant deux fois un nouveau tirage perd le choix du départ.
Celui dont la bille s'arrête le plus près de la bande du bas a le choix du départ.
Si, dans leur trajet, les billes autres que la rouge se sont heurtées ou si elles s'arrêtent à égale distance de la bande du bas,
l'arbitre fait recommencer le tirage.
Si la bille de l'un des joueurs heurte la bille rouge, il y a faute et les choix sont accordés à l'autre joueur.

POSITION DE DEPART :
Les billes sont placées par l'arbitre :
- La bille rouge sur la mouche haute,
- La bille jaune (ou pointée) de l'adversaire sur la mouche centrale de la ligne de départ,
- La bille blanche du joueur, au gré de ce dernier, sur l'une des deux mouches extérieures de la ligne de départ.
Le carambolage de départ doit s'exécuter sur la bille rouge directement ou par la bande. Le joueur qui entame la partie joue
avec la bille blanche et doit la conserver pendant toute la partie ou pendant tous les sets de la partie.

INTERRUPTION DE LA PARTIE :
Une pause de trois minutes doit être accordée par l'arbitre au milieu de la partie. Elle peut ne pas être utilisée en cas d'accord entre les joueurs.
Cette pause peut être octroyée en cours de partie en cas d'accord entre les deux joueurs. En aucun cas elle ne peut être octroyée
en cours de série.
Dans le cas d'une partie par manche, la pause a lieu comme suit :
- Dans une partie au meilleur des trois manches, après la 2ème manche.
- Dans une partie, au meilleur des cinq manches, après la 2ème et la 4ème manche.
Un joueur qui quitte sa place pendant un match perd la partie. Le cas de force majeure survenant en cours de championnat
sera apprécié par l'arbitre ou le directeur de jeu.

BILLES EN CONTACT :
Lorsque la bille du joueur est en contact avec une des deux autres billes, le droit du joueur est différent suivant les modes de jeu :
Partie libre :
- Sur billard de match : obligation de remettre les trois billes sur mouches dans la position de départ.
- Sur billard de demi-match ou en-dessous : le joueur a le droit de choisir comme prévu pour les jeux de cadre (voir ci-après).
Jeux de cadre (47/2 - 47/1 - 71/2) :
Le joueur a le droit :
- Soit de faire remettre les trois billes sur mouches dans la position de départ.
- Soit de jouer par la bille qui n'est pas en contact ou par la bande avant.
- Soit de jouer par le massé détaché sans faire bouger la bille en contact. Dans ce dernier cas, le joueur peut caramboler sur
la bille qui était en contact. Il n'y a pas faute si la bille en contact bouge uniquement du fait qu'elle perd le point d'appui
qu'éventuellement lui donnait la bille joueuse.
Partie par une bande :
Même règles que pour les jeux de cadre.
Partie par trois bandes :
Même règles que pour les jeux de cadre, mais si les billes sont remises sur mouches, seules celles en contact le sont dans les
conditions prévues quelques lignes plus bas.

BILLES SAUTANT HORD DU BILLARD :
Une bille est réputée sautée hors du billard dès qu'elle est tombée hors de l'encadrement ou dès qu'elle a touché le bois de
l'encadrement. Lorsqu'une ou plusieurs billes sautent hors du billard, la ou les billes sont replacées diversement sur mouches,
selon le mode de jeu :
- A la partie libre, aux jeux de cadre ou à la partie par une bande : les trois billes sont replacées dans la position du départ,
- A la partie par trois bandes, seule la bille sautée ou les billes sautées sont remises sur mouches dans les positions suivantes :
- La rouge, sur la mouche haute (sa mouche de départ)
- La bille du joueur qui va jouer, sur la mouche basse (au centre de la ligne de départ)
- La bille du joueur adverse (celui qui vient de commettre la faute) sur la mouche centrale (au milieu du billard).
Si la mouche correspondant à la bille est occupée, la bille sera placée sur la mouche correspondant à la bille occupante.

Le joueur doit uniquement faire usage du procédé de la queue pour caramboler. Le joueur a le droit de se servir du "râteau",
une main dirige la queue, l'autre tenant sur le râteau.

LES FAUTES :
Un carambolage n'est définitivement acquis que lorsque les trois billes sont arrêtées sans qu'il y ait eu faute.
Il y a faute et la main passe :
- Si dans l'exécution d'un coup une ou plusieurs billes sautent hors du billard.
- Si l'on joue avant que les trois billes ne soient immobiles.
- Si l'on touche l'une quelconque des billes avec la main ou tout autre objet, y compris la craie (si après avoir manqué un
carambolage ou commis une faute, le joueur passant la main touche une ou plusieurs billes, intentionnellement ou non,
l'arbitre replace les billes bougées le plus près possible de l'endroit où elles se trouvaient).
- Si l'on queute (il y a queutage lorsque le procédé est encore en contact avec la bille du joueur au moment où celle-ci touche
une autre bille ou la bande ou lorsqu'il entre en contact plusieurs fois avec la bille mise en mouvement. Il est interdit de jouer
directement sur une bande en contact avec la bille du joueur sans préalablement détacher cette dernière par le massé).
- Lorsque, à la suite d'une fausse queue, la bille du joueur est touchée par une partie de la queue autre que le procédé.
- Si au moment où le joueur frappe la bille, il ne touche pas le sol avec au moins un pied.
- Si l'on fait sur la bande, la surface de jeu ou le bord extérieur du billard, des points de repère.
- Si, à la reprise ou au cours de la série, l'arbitre constate qu'un joueur change de bille (les carambolages réalisés avant celui
où la faute est constatée restent acquis au joueur ayant commis la faute).
- Si, dans les jeux de cadre et libre, le joueur, après l'annonce "dedans", ne sort pas au moins une des deux billes, autre que
la sienne, de la zone réglementée.
- Si, au cours de série, le joueur exécutant quitte la salle de jeu (sauf en cas de force majeure laissé à l'appréciation de l'arbitre,
la main doit passer à l'adversaire).
Une faute provoquée par une tierce personne, ou par un élément extérieur, n'est pas imputable au joueur. Si de ce fait, les billes
ont été déplacées, elles seront remises, autant que possible dans la position où elles se trouvaient avant l'incident. Le joueur n'est
pas responsable d'un mauvais placement ou replacement des billes par l'arbitre. Toutefois, il commet une faute s'il ne joue pas
avec la bille avec laquelle il a commencé la partie.
Toute faute non constatée par l'arbitre, ne peut être sanctionnée et le carambolage reste acquis. Si un carambolage est fait
après celui où la faute a été commise, mais non constatée, celui-ci reste acquis et le joueur conserve la main.
Si l'arbitre a accordé injustement un point, il a le droit de revenir sur sa décision, à la condition toutefois que le joueur n'ait pas
encore commencé à exécuter le point suivant.
Si un joueur commet une faute et continue à jouer avant que l'arbitre n'ait eu la possibilité ou le temps de l'annoncer, celui-ci
doit procéder comme si le joueur fautif avait passé la main. Il replacera les billes le plus près possible de la position où elles se
trouvaient au moment où la faute a été commise.
Lorsqu'une position semble nécessiter un temps de réflexion prolongée ou que pour toute autre raison, le joueur tarde à jouer,
l'arbitre peut, de sa propre initiative, lui fixer une limite de 30 secondes pour exécuter son coup. Si le joueur ne s'est pas exécuté
dans le délai imparti, la main passe, les billes restant à leur place.

ANNONCES DE L'ARBITRE :
L'arbitre compte les points à haute voix.
Dans les jeux comportant des zones d'interdiction (partie libre et cadre), l'arbitre annonce à haute voix la position des billes
"à cheval", "entré", "dedans", en donnant, dans les jeux de cadre, la position par rapport au grand cadre avant celle se
rapportant au cadre additionnel (ancre). Il ne peut annoncer la position dans l'ancre, sans la faire précéder de la position dans
le grand cadre. La bille située sur la ligne de zone sera jugée au désavantage du joueur.
Annonces possibles dans tous les jeux de cadre :
47/2 et 71/2 à cheval entré dedans à cheval partout entré et à cheval dedans et à cheval à cheval et entré entré partout dedans et
entré à cheval et dedans entré et dedans dedans partout 47/1 à cheval dedans à cheval partout dedans et à cheval à cheval et
dedans dedans partout
Si l'arbitre doit faire plus d'une annonce, il observera l'ordre suivant :
- Le nombre de carambolages réussis.
- L'annonce "pour".
- La position des billes par rapport à la zone réglementée.
- Si la bille du joueur est en contact avec une autre bille ou une bande.

MANIPULATION DES BILLES :
L'arbitre avertit le joueur quand sa bille touche une des autres billes ou la bande.
Seul l'arbitre manipule les billes pour les remettre sur mouches, pour les replacer s'il y a lieu ou pour les nettoyer.
Il repère rigoureusement la place des billes avant de les enlever pour les nettoyer. Il s'assure, lors de la reprise, que le joueur
conserve bien sa bille.
Une bille ne peut être nettoyée si elle est en contact avec une autre bille ou une bande.

FEUILLE DE MARQUE :
L'arbitre doit contrôler le compte des points ainsi que la marque. En cas de différence entre la feuille de marque et le tableau,
c'est la feuille de marque qui fait foi, après que l'arbitre ait contrôlé les totaux partiels.

PASSAGE DE LA MAIN :
L'arbitre n'accorde la main à l'adversaire que lorsque les trois billes sont immobiles.
Le joueur a le droit de demander à l'arbitre pourquoi la main passe.

NETTOYAGE :
A la demande du joueur, mais pour autant qu'il le juge nécessaire, ou de sa propre initiative, l'arbitre peut à tout moment de la
partie, faire procéder au nettoyage du billard et des billes (sauf cas de l'article 10.4). Le nettoyage doit se faire dans le délai le
plus court.

INFORMATIONS :
Il est expressément interdit à l'arbitre de mettre le joueur en garde contre toute faute que celui-ci serait sur le point de commettre.
Le joueur a le droit de s'informer, auprès de l'arbitre, laquelle des deux billes est la bille blanche.
Aux jeux de cadre et à la partie libre, l'arbitre est tenu d'annoncer la position des billes par rapport aux zones réglementées,
même si cette indication situe la bille du joueur.

LITIGES :
En cas de doute sur une décision de l'arbitre, le joueur peut lui demander, mais une seule fois, de réexaminer le cas.
L'arbitre est tenu de faire droit à cette demande. S'il s'agit d'une situation encore existante, il réexamine seul le cas.
Dans la négative, il peut consulter son remplaçant lorsqu'il y en a un de prévu, à l'exclusion de toute autre personne.
L'adversaire peut également demander à l'arbitre, mais une seule fois, de réexaminer une décision. Si de telles demandes se
répètent et que l'arbitre estime qu'elles sont essentiellement destinées à gêner l'autre joueur, il peut délivrer un avertissement.
L'adversaire, ainsi que le tenant de la feuille de marque, peuvent intervenir auprès de l'arbitre pour lui signaler une erreur de sa
part dans l'un ou l'autre des cas suivants : le joueur ne joue pas avec sa bille, une fausse annonce est faite concernant la position
des billes dans une zone réglementée, erreur dans le comptage des points, erreur de remise des billes sur mouches.
Leur intervention se fera de manière discrète sans troubler le déroulement des autres parties.

RECLAMATIONS :
Les décisions de l'arbitre sont définitives et sans appel pour les questions de fait. Sont exceptées les questions d'application des règlements.
Toute réclamation relative aux questions d'application des règlements devra être formulée auprès de l'arbitre au moment où l'erreur
présumée s'est produite. Si l'arbitre ne donne pas suite à la réclamation, le joueur a la possibilité de la formuler à nouveau sur la
feuille de match à l'issue de la partie. La réclamation devra être examinée le jour même par le représentant de la Fédération et/ou
le Directeur de jeu. Si l'erreur commise a pu influencer le résultat de la partie, la direction du tournoi devra la faire rejouer.
Le représentant de la Fédération, ou en son absence le directeur de jeu, devra, en cas de réclamation, faire un rapport à la Commission
Sportive et à la Commission d'Arbitrage dans les 48 heures.

ANNONCES EN FIN DE PARTIE :
L'arbitre, sur indication du tenant de la feuille de match avertit le joueur lorsque celui-ci jouera pour 5 points, 4, 3, 2 et 1.
A la partie par 3 bandes, l'arbitre annoncera pour 3, 2 et 1.
Lorsque, ayant annoncé pour 1, l'arbitre déclare bon le dernier carambolage, le joueur sera crédité de la totalité des points que
comporte la partie, même si une erreur de marque était découverte ultérieurement.
En ce qui concerne la limitation du nombre de reprises, et avant que ne joue le joueur ayant commencé la partie, l'arbitre devra annoncer :
- Encore 3 reprises.
- Avant dernière reprise
- Dernière reprise.
Le joueur n'ayant pas commencé la partie a la reprise à jouer, les 3 billes étant remises sur mouches dans la position de départ.
Cette obligation est la même lorsque la partie est arrêtée en raison de la limitation du nombre de reprises. Ce joueur a la possibilité de
gagner la partie, si au cours de sa dernière reprise il réalise un nombre de carambolages lui permettant de dépasser son adversaire,
à condition que celui-ci n'ait pas atteint la limite en points de la partie. Dans ce dernier cas, il peut égaliser. Dans le cas de parties par
manches, il pourra être prévu qu'il n'y a pas de reprise égalisatrice. Au sein de la F.F.B., cette disposition n'est actuellement applicable
que pour le National au 3 Bandes.
Lorsque la main passe, l'arbitre annonce le nom du joueur suivi du nombre de points réalisé (éventuellement 0). Il ajoutera "reprise"
s'il s'agit du joueur ayant commencé la partie. Le tenant de la feuille de match donne quittance de l'annonce.

ATTITUDE DES JOUEURS :
L'arbitre doit veiller à ce que les joueurs aient une attitude correcte et loyale et s'abstiennent de tout geste ou attitude de nature à
gêner l'adversaire. Il avertira les joueurs qui contreviendraient aux règles de conduite. Il fera ensuite rapport à la direction du tournoi.
Si un joueur déjà averti se met à nouveau en infraction, l'arbitre peut interrompre la partie, le match étant perdu pour le joueur fautif.
Quand la main passe, l'adversaire doit obligatoirement s'asseoir sur la chaise réservée aux joueurs.

CAS EXCEPTIONNELS :
Les cas exceptionnels non prévus au présent règlement sont laissés à l'appréciation de l'arbitre. Celui-ci devra faire un rapport à la
Commission Sportive et à la Commission d'Arbitrage dans les 48 heures.