PREFACE

 

J'ai commencé à jouer les GS mini il y a maintenant presque 2 ans.

Sa pratique quasi impossible en dehors de tables virtuelles en fait un mode de jeu méconnu.

Imaginez 20 donnes manuelles avant une première enchère ...

Autour d'une table réelle, en mode libre, cette garde sans sera jouée avec un jeu féroce et quasi inchutable, la défense a peu d'espoir.

En mode duplicate par équipe, elle sera jouée de façon quelque peu plus tendue, il s'agit  d'engendrer des écarts, la défense pourrait, sous ces conditions créer de sérieux problèmes

au preneur ; malheureusement cette défense ne jouant qu'1 GS sur 100 contrats

n'est pas rodée et surtout, ne dispose pas, par le biais de la méthode FFT, de

système de défense suffisant et efficace.

 

Mes premières parties en GS mini :

J'attendais un jeu de brute en négligeant la défense. Il me semblait que seule une répartition extra terrienne pouvait faire chuter.

J'avais noté quelques poussées d'adrénaline supplémentaires  provoquées par l'incertitude des mains réelles (pas de chien et pas d'écart), le soucis de la pose du 1 en attaque et quelques

incohérences et imprécisions sur le plan défensif.

Au bout de quelques dizaines de parties, des dysfonctionnements répétitifs ont mis à jour des points faibles sur le plan défensif.

Les questions ainsi posées attendaient  des réponses ; pour un nouveau mode de jeu, de nouvelles techniques s'imposaient.

Pas de bouquin, ni de champion de France pour référence, pas de récitation possible, il faut inventer...

Au bout d'une centaine de parties, je suis sorti de ma cuisine et ai fait goûter mon plat à quelques 3 ou 4 amis WT ...

 

Les PIONNIERS ! Cela remonte à pratiquement 1 an et demi.

Intrigués mais sceptiques dans un premier temps, ils ont mis en pratique ces nouvelles techniques.

3 d'entre nous à table, on attendait le 4ème ! Le 'pigeon' qui allait se frotter à une défense intelligente et organisée dans le domaine de la GS mini.

Plus le 'pigeon' était coriace (bien classé) et plus vite il avait mal à la tête !

Comment se faisait-il qu'il chutait maintenant avec 2 bouts 9 et 2 rois ?

Pourquoi ses adversaires ne lui offraient il pas de points ?

Il lui fallait retourner très vite auprès de sa cour d'emprunt à grand renfort de kikoos et zouks pour se refaire une santé au classement en évitant nos tables ...

Au bout de quelques séances, nourris par des résultats positifs, ces pionniers étaient, d'une part, convaincus par l'efficacité de la méthode, mais surtout attirés par ce mode de jeu et ses nouveaux moyens de communication.

Un nouvel élan, une autre direction.

Des ouvertures différentes mais Ô combien complémentaires pour le jeu de la garde simple.

L'inconditionnel de la garde existe ! Il ne veut rien entendre de la GS mini ! Respect à lui, mais,

quelle que soit son acuité, il pratique le tarot avec un oeil mi-clos !

 

Les VAILLANTS de la 2ème génération :

De nouveaux sont arrivés, des bons des brutes et des truands ...

Parmi eux, quelques-uns, intéressés.

Quelques donnes dans un premier temps, puis, des échanges d'idées.

Les conseils n'ayant de chance d'être efficaces que s'ils sont sollicités, il aura fallu un bon mois, parfois davantage avec d'autres pour établir certaines communications.

Ils sont devenus de très bons potes et fidèles adeptes de ses techniques qu'ils enseignent à leur tour.

 

POURQUOI PROPOSER CE DIDACTICIEL ?

En garde simple, demander à une personne si elle est FFT pour établir des communications en défense peut être satisfaisant ; en GS mini, aucun repère, les adeptes s'épuisent, entre  2 donnes, à prodiguer quelques conseils plus ou moins bien perçus.

·          Ils m'ont invité à mettre en place ce didacticiel qui reprend l'ensemble de ces techniques de défense aux tables GS mini.

·          Certains nouveaux joueurs de garde sans ont également sollicité ce didacticiel.

·          N'ayant pu, pour des raisons de disponibilité suffisante, répondre positivement aux différentes sollicitudes de cours, j'apporte ainsi quelque chose à ceux qui pourraient être intéressés.

·          Toutes les idées qui vont être proposées sont strictement personnelles et aucune n'est d'emprunt.

A QUI S’ADRESSE CE DIDACTICIEL ?

·          Le joueur déjà initié (qu’il soit FFT ou pas) à la Garde sans mini et qui a besoin de support pour progresser dans cette jouerie.

·          Le jours FFT, désireux de découvrir un autre type de  jouerie, et capable de s’adapter à des conventions différentes.

QUI DEVRA ETRE PRUDENT ?

·          Le joueur qui s’initie à la signalisation FFT table classique devra faire un gros effort pour ne pas mélanger les 2 systèmes.

·          Le joueur qui pratique le tarot depuis longtemps sans aucun support de signalisation.

QUI DEVRA EVITER CE DIDACTICIEL ?

·          Les full débutants.

AVEC QUI METTRE EN PRATIQUE CES NOUVELLES TECHNIQUES ?

Ayant obtenu leur accord, je me permets de citer :

Les 4 PIONNIERS :

·          Clo

·          MJDrum

·          Senortucco

·           

Les nouveaux adeptes :

·          Jackson

·          Ed-la-poignée

·          filou@suspect

·          Moratov2

·          MrToto

·          Ze

·          {le_brun}

 

                                              SIGNALISATION GARDE SANS MINI

 

Vocabulaire :

 

Particularité de la main du preneur :

La main du preneur, privée du chien et de l'écart, présente majoritairement 2 faiblesses :

1.      Pas de coupe.

2.      D et 1/2 Pièces vulnérables.

 

Quels sont les objectifs de la défense en conséquence ?

1.      Pas de coupe :

1.1.           Harceler le 1 du preneur

1.2.           Marier harmonieusement ses Pièces et 1/2 Pièces

2.      D et 1/2 Pièces vulnérables :

2.1.           Arracher les points sensibles au preneur

 

Comment ?

1.      Pas de coupe :

1.1.           Harceler le 1 du preneur :

AUCUN COUP D’ATOUT !

Par le jeu des coupes commune attaque et défense, la défense va tenter d'enfermer le 1 du preneur en rendant sa pose la plus délicate possible.

Tous les atouts comptent en défense, leur mariage ne se fera que sur ordre du preneur, qui offrira au passage, 2 points.

1.2.           Marier harmonieusement ses Pièces et 1/2 Pièces :

EVITER D’ENTAMER SOUS D :

1.2.1.     Preneur peut faire passe avec roi.

1.2.2.     Un premier pas pour sa perte sur singlette ou doubleton preneur.

1.2.3.     R en défense en difficulté, car il attend D.

Nous allons découvrir que la méthode FFT ne convient aucunement à la jouerie en GS.

Pour ce point également l'annonce de la dame est en contre-indiqué par :

- 1.2.1. Preneur peut faire passe avec roi.

- 1.2.2. Un premier pas pour sa perte sur singlette ou doubleton preneur.

EVITER D’ENTAMER SOUS R :

1.2.4.     Preneur peut passer sa dame.

2.      Dame et 1/2 Pièces vulnérables :

2.1.           Arracher les points sensibles au preneur :

AUCUN COUP D’ATOUT ! Ils comptent tous en défense !

La répartition 4 4 3 3 n'étant pas majoritaire, le V ou C 3ème ou 4ème du preneur connaît  donc des problèmes de santé par coupe s'il n'est pas pris ou enfermé par Pièces.

EVITER L’ENTAME D’UN ROI NON MARIE.

 

Nous allons le voir, de nouvelles dispositions de signalisation ont été mises en place.

Appelons la : SGS (SIGNALISATION GARDE SANS)

 

Que reste t-il de la signalisation FFT ?

·          Les TENUES => NON

Annoncer tenue, nous le savons, c’est demander atout dans le but de charger sur la couleur  tenue, les points de la couleur coupée par le preneur.

Cette demande d’atout est contre-indiquée par :

- 1.1. Harceler le 1 du preneur : Aucun coup d’atout

- 2.1. Arracher les points sensibles au preneur

En outre, l'authenticité de la longue du preneur est douteuse compte tenue du non apport du chien dans le jeu du preneur.

Enfin la défense ne saura charger car la première faiblesse du preneur est :

- 1. Pas de coupe.

·          ENTAME ATOUT pair ou impair => NON

Contre-indiquée par :

- 1.1. Harceler le 1 du preneur : Aucun coup d’atout

- 2.1. Arracher les points sensibles au preneur

·          ANNONCER D en entamant du 1 au 5 => OUI et NON

Contre-indiquée par :

- 1.2.1. Preneur peut faire passe avec roi

- 1.2.2. Un premier pas pour sa perte sur singlette ou doubleton preneur

·          ANNONCER R en entamant du 1 au 5 => NON

Contre-indiquée par :

- 1.2.4. Preneur peut passer sa dame.

·          2 POUR 1 => NON

Contre-indiquée par :

- 1.1. Harceler le 1 du preneur : Aucun coup d’atout

- 2.1. Arracher les points sensibles au preneur

·          ANNONCE DOUBLETON => OUI

Voici notre 1ère SGS (SIGNALISATION GARDE SANS) :

La notion de tenue disparaissant, un doubleton s'annonce sur la couleur de la défense (FFT), mais aussi sur celle du preneur.

Ainsi, un défenseur ayant posé dans la couleur du preneur, par exemple :

o         7 puis 8 : Pas de doubleton : Possède encore au moins 1 carte dans cette couleur.

o         8 puis 7 : Doubleton évident : Ne possède plus de carte dans cette couleur.

o         10 afin d’assurer la levée, puis 2 : Doubleton forcé : Aucune conclusion possible.

Cette attention peut s'avérer précieuse pour éviter l'enfermement de Pièces de la défense sur couleur courte poussée par le preneur.

   

Bien ! Voici donc exposées les premières idées.

Peu encourageant !

·          Pas atout

·          Pas entamer sous D

·          Pas entamer sous R

·          Eviter entame R non marié

·          Pas FFT

Que donc jouer ?

 

L'OBJECTIF PRIORITAIRE DE LA DEFENSE :

1.1.      Harceler le 1 du preneur :

Il va falloir entamer, et ce, quelle que soit la position de l'ouvreur.

L’ouvreur devra choisir une couleur longue susceptible de trouver rapidement une coupe en défense !!

Et oui ! Il s'agit de trouver une coupe commune à l’attaque et à la défense.

Les contre-indications d'ouverture sous une D ou de jouer un R non marié disparaissent pour l'entame en respect de cet objectif prioritaire qui est le harcèlement du 1.

Le choix de RD longs sera toutefois plus judicieux que R long ou D longue.

SGS (SIGNALISATION GARDE SANS) de l' entame, à défaut de possession d'un roi :

·          Entame 1/2 Pièces => Couleur 4 ème et –  (L’ouvreur ne possède pas la D) :

o         Indication précieuse du nombre dans la couleur jouée.

o         Plus agressif, forçant la pose de l'éventuel R en attaque et protégeant l’éventuelle D mal placée en défense.

o         La passe au R peut être envisagée par la défense sans trop de risque.

·          Entame du 6 au 10 => Couleur 5 ème ou 6 ème (L’ouvreur ne possède pas la D) :

o         Indication précieuse du nombre dans la couleur jouée.

o         L'annonce de la couleur longue rend l'éventuelle passe au R du preneur plus aventureuse.

o         La passe au R peut être envisagée par la défense, mais elle semble risquée. Toutefois, la D peut fort bien se trouver dans la main du preneur.

·          Entame du 1 au 5 => Couleur 7 ème et plus OU annonce de la D.

o         Indication précieuse du nombre dans la couleur jouée OU indication de la D.

o         Invitation à tous les défenseurs de poser leurs Pièces. Toute passe au R est classée en haut risque OU inutile.

o         Le preneur peut envisager la passe au R, mais il reste dans le brouillard. L’ouvreur annonce 7 et + dans la couleur OU la dame ?

Il ne faut surtout pas entamer autre chose qu'une Pièce maître avec une couleur très longue !

L'appréhension d'une coupe du preneur ne doit pas faire déroger.

SGS (SIGNALISATION GARDE SANS) :

·          Le non-respect d’un défenseur de la couleur entamée promet le 1 ou épuisement de la couleur. La défense devra en tenir compte et aura la réponse lors du retour dans la couleur initiale :

o         Le défenseur fournit => Il a le 1.

o         Le défenseur coupe et rejoue la 2ème couleur => Il n'a pas le 1.

o         Le défenseur coupe et ouvre 3ème couleur => Il a le 1 (Non posé par crainte d’être surcoupé par le preneur ou est lui-même en surcoupe.

Pour le cas où le 1 semble être chez l'attaquant, la défense doit :

·          Continuer dans la couleur de l'entame jusqu'à son épuisement.

·          Toujours sans tenir compte des contre-indication d'ouverture sous une D ou de jouer un R non marié, ouvrir, au besoin les 4 couleurs, et ce, même du fond.

·          Mettre des réserves sur l'authenticité des annonces concernant les couleurs autres que celle de l'entame. En effet, les ouvertures nouvelles peuvent être imprécises compte tenue du nombre de cartes maintenant plus restreint dans chacune des mains. Ainsi, un défenseur pourrait être amené à ouvrir, par exemple, d’une carte comprise entre 6 et 10 avec 4 ou 3 cartes seulement dans cette couleur, alors que, nous le savons, il en faut 5 ou 6 selon SGS concernant l’entame. Le défenseur qui ouvrira d’autres couleurs que celle de l’entame devra toutefois s’efforcer de respecter l’annonce de la D s’il joue du 1 au 5.

Une contre-indication MAJEURE :

Quel plaisir et confort chez le preneur de voir son 1 sauvé sur son doubleton, et cela, sans aucune transpiration !

·          Cas N° 1 : Sur une entame de couleur 5 ème ou 6 ème (Entame du 6 au 10) :

Si un défenseur se retrouve en main du fond avec sa 3ème et dernière carte à jouer dans la couleur d'entame, il DEVRA ouvrir une autre couleur à moins qu'il n'ait vu un Doubleton évident et non forcé marqué par un des ses partenaires. Il s'agit, en effet, de rendre la pause du 1 du preneur la plus délicate possible :

La répartition de la couleur apparaît ainsi :

o         5 ou 6 chez l'ouvreur

o         3 ou + chez autre défenseur qui annonce pas doubleton évident

o         3 chez défenseur du fond

o         2 déjà fournis par le preneur

o         0 et + au chien

Combien de fois le 1 s'est-il échappé car la défense n'a pas pris cette précaution et à innocemment joué la 3ème et dernière carte de la couleur du fond !

Cette précaution permet d'une part, de laisser le 1 en jeu, et d'autre part de conforter les chances de sa prise car le preneur ne se risquera plus de le poser sur cette couleur entamée cette fois-ci par un défenseur ne se situant plus au fond.

·          Cas N° 2 : Même condition et même précaution que pour le cas N°1 si le défenseur se trouve en face du preneur et l'entame a été faite du fond. Le retour de la couleur initiale sera exclusivement réservée par le défenseur situé devant le preneur.

·          Cas N° 3 : Sur une entame de couleur 4ème et - (Entame 1/2 Pièces) :

L'ouverture du fond se fera sous les mêmes condition que pour le cas N°1 si 4 cartes et + dans la couleur.

·          Cas N° 4 : Même condition et même précaution que pour le cas N°3 si le défenseur se trouve en face du preneur et l'entame a été faite du fond. Le retour de la couleur initiale sera exclusivement réservée par le défenseur situé devant le preneur.

LES OBJECTIFS SECONDAIRES DE LA DEFENSE :

1.2. Marier harmonieusement ses Pièces et 1/2 Pièces :

ET

2.1. Arracher ces points sensibles au preneur :

Le 1 est tombé, la défense devra maintenant tenir compte des contre-indications d'ouverture sous une D ou de jouer un R non marié.

En garde sans mini, rares sont les cas où le salut de la défense est basé, comme pour la garde, sur le débordement.

Cette défense, débarrassée de la hantise de perte de temps provoquée par des ouvertures, devra donc en profiter intelligemment.

Il s'agit, autant que faire se peut, de laisser la main au défenseur qui est placé juste devant le preneur :

SGS (SIGNALISATION GARDE SANS) : Celui-ci ouvrira dans une couleur non contre-indiquée par la possession d'une D ou d'un R non marié, nul besoin de choisir une couleur longue.

Par cette ouverture, l’ouvreur indique à ses partenaires qu’il ne possède ni R ni D.

En main, ces partenaires devront revenir dans la coupe du preneur, si celle-ci a été trouvée.

La non ouverture d'une couleur, sous ces conditions promet une Pièce ! Simple et sans contre-indication !

La couleur de la défense et celle de l'attaquant jouées, ce même ouvreur a donc la possibilité d'annoncer, avec une seule carte, 1 Pièce pour chacune des 2 couleurs restantes en revenant tout simplement dans la coupe !

En plus des cartes majeures dévoilées par le preneur, (Bouts et Pièces), la main du preneur devient aisée quant à l'appréciation de sa teneur et des cartes restantes.

Nous avons récoltés le maximum d'informations sur la main du preneur et nous sommes à quelques cartes de la fin de la donne, il reste une seule couleur, la 4 ème, que faire ?

·          Jouer une D sans R bille en tête :

o         On a vu une annonce de Pièces par omission d'ouverture.

o         On estime que le preneur qui a déjà montré 2 bouts et 2 R, ne possède raisonnablement pas également R dans cette couleur sans quoi la défense est vaine .                                                                                       (Cette réflexion est valable également pour la garde simple. Peu de joueur s'interroge en ce sens et lâchent parfois le gain en entamant sous une D à quelques tours de la fin alors que 5 secondes de réflexion les auraient contraint à la jouer bille en tête !)

Il est à noter que, sous ces conditions, si jouer le C pourrait laisser entendre la possession de la D, jouer la D exclut la possession du C.

·          Jouer atout si :

o         Pièce annoncée par omission :

·          La D est chez preneur, il faut la lui prendre.

·          Le R est chez preneur il faut éviter l'enfermement de la D en défense.

o         Aucune Pièce annoncée.

 

RECAPITULATIF DES REGLES SGS :

1.      Objectif Prioritaire de la défense : Harceler le 1.

Ne pas entamer atout.

·          Entame 1/2 Pièces => Couleur 4 ème et –.

·          Entame du 6 au 10 => Couleur 5 ème ou 6 ème (L’ouvreur ne possède pas la D).

·          Entame du 1 au 5 => Couleur 7 ème et plus OU annonce de la D.

Le non respect de la couleur entamée promet le 1 ou couleur épuisée.

Ouvrir toutes les couleurs et même du fond, si nécessaire, en respect de cet objectif prioritaire.

2.      Objectifs secondaires de la défense : Marier harmonieusement ses Pièces et 1/2 Pièces ET Arracher ces points sensibles au preneur :

Le 1 est tombé, ne pas ouvrir sous une D ou jouer un R non marié.

Devant le preneur, le défenseur qui ouvre une couleur indique qu’il ne possède aucune Pièce dans cette couleur. Ce dernier peut ainsi annoncer 2 Pièces, par omission d’ouverture, en revenant directement dans la coupe du preneur.

Autres annonces SGS :

·          Annonce d’un doubleton sur la couleur de la défense mais aussi sur la couleur du preneur.

·          Jouer C annonce la D mais jouer la D exclut le C.

 

PRECAUTION D’USAGE :

Ces quelques règles doivent être appliquées à la lettre, dans un premier temps, afin de favoriser leur assimilation. Les nouveaux adeptes devront s’efforcer de respecter les signalisations et conventions proposées afin d’éviter les malentendus en défense. Le 1 neuvième du preneur peut lui être chipé par le jeu des coupes attaque et défense avec une main forte de 6 atouts seulement ; 9 atouts le feront de la même manière : ne partez pas atout, car 10 pourraient aussi bien ne pas suffire ! Il ne s’agit pas, toutefois, d’appliquer comme des bots un règlement strict et immuable. Le feeling du joueur, fort heureusement, demeure et doit être entendu ; parfois, ce feeling est le seul salut, un peu comme une action solitaire et géniale d’un attaquant de foot (Drogba, reviens !), mais il ne doit pas nous faire oublier que foot et tarot sont des jeux d’équipe : l’harmonie et l’efficacité s’obtiennent majoritairement par la technique au service de la communication.

 

 

VOUS ETES SUIVIS :

Un jeu de FAQ est en place sur la zone de téléchargement :

http://www.topsharewares.com/tarot/index.htm

Un jeu de questions et réponses ou tout un chacun pourra faire part de ses misères, incompréhensions, approbations et/ou autres concernant le jeu de GS mini.

Sur cette même zone de téléchargement, des programmes spécifiques sont et seront mis en place afin d’étayer, d’une part ce didacticiel, et d’autre part l’action des profs bénévoles du site.

 

050103

Kaweto